LE QUÉBEC EN PÉNURIE DE ... TOFU!


Au Québec, les pénuries font partie de notre quotidien. Certaines sont très préoccupantes : pénurie de médecins de famille, d’infirmières, de mains-d’œuvre. D’autres nous font sourire : la pénurie de pot,  dans les magasins d’état, et dernièrement la pénurie de tofu ( « qui lu cru » de tofu). Cette pénurie, met surtout la lumière sur l’importante croissance de la demande (plus de 25 % par an au Québec). Mais aussi sur la difficulté à honorer les demandes de cette « nouvelle » protéine par les deux principaux fabricants au Québec (Soyarie et Unisoya). Un phénomène qui semble incompréhensible pour certains et pourtant!

Le tofu ce n’est pas nouveau!

Si le tofu est nouveau pour ma belle-mère, il ne l’est pas pour les Chinois. C’est pour eux une importante source de protéine depuis, il semble t'il, plus de 2000 ans.  Cette pâte s’obtient en broyant des fèves de soya, un peu d’eau et un coagulant. Elle n’a ni odeur ni saveur alors pourquoi tout le monde en mange?



C’est tellement tendance!

Le 2 mai 2018, Radio-Canada écrit «  le soya a la côte chez les Canadiens ». « Cette protéine végétale occupe une place importante dans leurs assiettes ». Elle possède de grandes qualités qui ont été relevées et mises de l’avant dans le nouveau guide alimentaire canadien qui le propose pour remplacer la viande. 
Le tofu est :
  • riche en protéine
  • faible en gras saturés
  • riches en vitamines, fer, fibres et antioxydants. 
Alors pas étonnant que cette dernière soit dans le top 8  des tendances alimentaires 2018. Une tendance qui répond donc a des choix santé, mais aussi économique (3$ pour 450gr de protéines), écologique (10 fois moins de consommation d’eau pour la produire versus la protéine animale), éthique (maltraitance des animaux).

Mais où le trouver?

Ne cédons pas à la panique! Il n’y a pas la ligne dans les épiceries, juste certains rayons plus démunis et Costco non fourni. Soyarie et Unisoya continuent à produire H24, mais ils ont dû s’organiser pour répondre à cette forte croissance en s’installant dans des usines plus grandes. Leur production va ainsi doubler et nous pourrons continuer à avoir « notre soya » bien d’ici.



Le tofu semble donc aujourd’hui un choix fait par les consommateurs. Tout le monde en parle même les chefs cuisiniers et influenceurs qui déclinent les recettes et saveurs au goût des épices et assaisonnement. Les producteurs locaux Soyarie et unisoya ont voulu rassurer les investisseurs, partenaires, clients.. De leurs adaptations au marché, mais elles ont aussi alarmé sur une pénurie qui fait sourire et surtout allèchent les investisseurs à la recherche de nouvelles niches et opportunités d’affaires pour de futurs concurrents.

Sources :


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

CÉRÉALES POUR BÉBÉS, DANGER ARSENIC!

"LA RÉVOLUTION" DU GUIDE ALIMENTAIRE CANADIEN

LA RÉSISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES S'EXPLIQUE!